Comment déplacer votre haie ou votre buisson ?

Une haie bien placée peut devenir une délimitation très pratique de votre jardin. Cependant, pour tirer le meilleur parti de votre jardin, vous pouvez avoir parfois besoin de déplacer votre haie vers une autre partie du jardin : c'est ce que l'on appelle la « transplantation ». Dans la mesure où de nombreuses haies sont une collection de plusieurs plantes, les déplacer peut constituer une tâche difficile, mais tant que vous suivrez les conseils de planification ci-dessous, la transplantation peut devenir plus simple.

SUPERLITE, ERGOLITE

Où replanter la haie ?

Pour commencer, où allez-vous replanter la haie ? Les conditions du nouvel emplacement devront idéalement être les mêmes que celles de l'emplacement précédent. Si les nouvelles conditions de vie de la haie sont radicalement différentes, elle pourrait avoir du mal à s'adapter à son nouvel environnement et nécessiter une attention particulière.

Lors de l'étude des emplacements actuels et futurs de la haie, vous aurez besoin de prendre plusieurs éléments en considération. Par exemple, si la haie se trouve actuellement dans une zone d'ombre, un emplacement ombragé du même type sera plus adapté. Vous aurez également besoin de prendre en compte les plantes environnantes dans le nouvel emplacement, car certaines nécessitent plus d'eau que d'autres. Votre haie pourrait alors avoir trop d'eau ou en manquer.

Quand déplacer la haie ?

Le choix de la bonne période de l'année est essentiel lorsqu'il s'agit de déplacer votre haie. La fin de l'automne ou le début du printemps sont les meilleurs moments de l'année.

Cependant, il n'y a pas de règle précise sur les meilleurs mois de l'année, car tout dépend des conditions. Essayez de choisir un moment où le sol est chaud et utilisable ; s'il fait trop froid, le sol sera trop difficile à travailler. Un sol chaud permet également aux racines de s'établir rapidement.

Les transplantations en automne vous permettent de profiter des pluies qui peuvent alimenter votre haie à votre place. Les besoins en eau et en nutriments de la haie sont également plus faibles en cette période de l'année, elle est donc moins susceptible d'être sensible au stress de la transplantation.

Il est également recommandé d'effectuer le travail au cours d'une journée sans vent. La pire chose à découvrir après avoir investi tant d'effort serait que le sol a complètement séché en raison du vent. Pour éviter tout risque supplémentaire, vous devrez vous assurer que l'eau atteint la racine immédiatement après la replantation de la haie.

Le temps réel nécessaire du creusement à l'achèvement dépend de l'effort que vous êtes prêt à investir. Assurez-vous donc d'avoir quelques heures disponibles pour faire le travail.

Préparation pour la transplantation de la haie

La préparation requise avant le déplacement de la haie est la partie la plus importante du processus. Ce guide étape par étape vous permettra de vous assurer que vous donnez à votre haie les meilleures chances de survie :

  1. Vous aurez besoin de creuser un trou dans le nouvel emplacement, d'environ deux fois la largeur de la masse racinaire et assez profond pour accueillir les racines de la haie au même niveau. Vous pouvez obtenir un bon aperçu de la taille de la masse racinaire (racines et terre) en observant avec un peu de lumière autour de la haie. Cependant, assurez-vous de ne pas abîmer les racines

  2. Vous devrez vous assurer que la haie n'est pas plus profonde dans son nouveau trou que dans l'ancien : prenez donc garde lors du creusement. Le plus souvent, il y aura une marque de terre sur la tige de la plante, que vous pouvez utiliser comme guide. Il est entièrement recommandé de creuser le trou avant de retirer la haie, car plus les racines sont à nu, plus la transplantation aura des chances d'échouer puisque les racines peuvent sécher si elles sont laissées à l'air libre trop longtemps

  3. Le mieux sera de commencer le creusement du trou au plus tôt : cette organisation peut faire des merveilles. Préparer le terrain de manière précoce peut permettre d'aérer le sol pour la nouvelle haie. Vous pouvez être tenté de briser la terre au fond du trou où les racines vont se placer ; toutefois, cette opération est à éviter car elle peut entraîner l'enfoncement de la haie, ce qui peut provoquer son pourrissement

  4. Une fois que le trou a été creusé aux bonnes dimensions, il est recommandé de le tremper entièrement. Remplissez le trou d'eau et laissez-la s'écouler. Cela signifie que la haie disposera de suffisamment d'eau lorsqu'elle sera déplacée. Il est également utile d'ajouter une nouvelle couche de compost afin que le sol possède suffisamment de nutriments pour favoriser une croissance saine de la haie dès sa transplantation dans son nouvel emplacement

  5. En prévision du déplacement, vous aurez besoin d'éclaircir la haie en retirant les feuilles mortes ou mourantes. Comme vous êtes susceptibles de couper le système de racines lors du déplacement de la haie, vous aurez besoin de couper les feuilles et les branches pour compenser. Si vous éliminez un élément dans la partie inférieure, il faut faire de même dans la partie supérieure. Le bois usé peut aussi être retiré, mais il n'est pas recommandé d'élaguer un trop grand volume de la haie. La remise en forme peut être effectuée lorsque la haie s'est établie dans son nouvel emplacement, donc n'y allez pas trop fort avec le sécateur. En règle générale, nous recommandons de ne pas couper plus de 20 % en une seule fois

  6. Enfin, assurez-vous que la haie est arrosée abondamment avant de la retirer. Cette étape devra être effectuée quelques jours à l'avance. Idéalement, la haie aura besoin d'être hydratée autant que possible afin d'être dans les meilleures conditions pour le grand changement

 

Le grand déplacement

Lorsque vous souhaitez déterrer une haie, vous devez tout d'abord maintenir les branches de manière à ce qu'elles ne puissent causer aucune blessure. Si vous attachez les branches sans les serres avec une corde, cela vous donnera de l'espace supplémentaire pour travailler et maintiendra les branches à l'écart.

Si la haie est composée d'une collection de plantes, vous devrez les transporter une par une. Essayez de les déterrer avec une masse racinaire aussi grande que possible. Plus la masse racinaire est grande, plus les racines pourront se développer dans le nouvel emplacement. Pour bien commencer, creusez environ 1 mètre à partir de la base de la plante, en fonction de sa taille. Vous trouverez ensuite les racines et obtiendrez un bon aperçu de la taille de la masse racinaire. Cela vous donnera également une bonne idée de son poids pour que vous puissiez déterminer si vous avez besoin d'aide lors du transport.

Le but est de garder la masse racinaire aussi intacte que possible, mais cela peut devenir difficile avec les plantes plus volumineuses, car vous aurez moins de chance de vous en rapprocher. Elle sera aussi trop lourde à porter si la plante est grande. De ce fait, si la plante est mature, vous aurez peut-être besoin de couper à travers certaines des racines avec une pelle ou un sécateur ; veillez toutefois à faire une coupe nette, car cela réduira le stress de la haie. Vous pouvez également essayer d'être doux et de sauver autant de racines que possible.

Une fois que vous avez pu libérer la plante du sol, vous pouvez la transporter facilement à l'aide d'une bâche. Lorsque vous replantez la haie, essayez de répandre les racines autant que possible, puis remplissez le trou avec un mélange de terre et de compost frais. Assurez-vous de bien refermer le sol autour de la plante pour éliminer les poches d'air. Les grandes plantes peuvent avoir besoin de piquets pour rester à la verticale jusqu'à ce qu'elles soient bien établies. C'est particulièrement vrai si la haie se trouve dans un lieu sensible au vent.

Si vous avez creusé une tranchée plutôt qu'un trou pour accueillir plusieurs plantes, essayez de garder le même espacement qu'auparavant, car les racines doivent se répandre uniformément sur toute la haie. Une fois les haies en place, vous pouvez ajouter d'autres matières organiques comme du paillage, qui peut aider à fournir des éléments nutritifs à la haie.

 

L'entretien de la haie

Le déplacement de la haie est très stressant pour la plante, vous devrez donc travailler dur pour la maintenir en bonne forme une fois que vous l'aurez transplantée dans son nouvel emplacement. Vous avez peut-être fait le plus dur, mais il y a encore du travail à faire !

Une fois qu'elle est en place dans son nouvel emplacement, vous devrez vous assurer qu'elle dispose d'assez d'eau. Si votre haie est composée de plusieurs plantes, n'attendez pas que chacune d'entre elles soit replacée pour arroser. Les racines de la première plante vont sécher très rapidement, veillez donc à ne pas oublier cette tâche cruciale. Cela peut prendre jusqu'à une année complète pour que votre haie soit établie : l'arrosage fréquent est donc essentiel, en particulier durant les mois secs de l'été. Les haies à feuilles persistantes peuvent avoir besoin d'arrosage même en hiver, en fonction du moment où elles ont été plantées ; attention toutefois à l'utilisation d'eau en cas de gel.

Comme dernière étape, assurez-vous de marcher sur la terre autour de la haie afin de vérifier qu'elle est bien en place. Vous ne voudriez pas investir énormément d'effort pour déplacer la haie et la voir balayée par des vents forts.

Taille-haies thermique ErgoLite 6028
ErgoLite 6028
Cylindrée 21.7 cm³
Longueur de la lame 60 cm
Ecartement des dents 28 mm
Taille-haies thermique SuperLite 4528
SuperLite 4528
Cylindrée 21.7 cm³
Longueur de la lame 45 cm
Ecartement des dents 28 mm